5 règles de base pour bien dormir

5 règles de base pour bien dormir

1. L’exercice physique

Au moins 45 minutes, 3 fois par semaine ! L’objectif n’est pas seulement la fatigue physique, mais plutôt l’équilibre corps-mental. Le sport permet de calmer les ruminations de l’esprit et de bien éliminer les toxines qui peuvent perturber le sommeil.

2. Des habitudes alimentaires saines

Supprimez les “faux aliments” (sodas, produits sucrés, etc. ) après 18h et tous les excitants. Dînez tôt et pas trop gras, au moins 2 heures avant le coucher ! Si possible faites une petite balade digestive après le dîner.

L’assiette idéale : ¼ de légumes cuits, ¼ de légumes crus, ¼ de féculents (complets !) et ¼ de protéines végétales ou animales légères (viande blanche ou poisson). Pas de dessert, si vous avez vraiment envie d’un petit quelque chose vous pouvez manger une petite purée de fruits ou quelques amandes avec une tisane douce (mélisse, réglisse, menthe, cannelle…).

3. Respecter un rythme strict

Couchez-vous et levez-vous tous les jours à la même heure pendant quelques semaines. Sur la période, ne vous autorisez pas à compenser le week-end un léger manque de sommeil (sauf si vous êtes malade), votre corps retrouvera son propre rythme et vous finirez par dormir au bon moment, c’est à dire la nuit ! Allez vous coucher aux premiers signes du sommeil, ne trainez pas parce que vous souhaitez terminer quelque chose, bâillements et paupières lourdes vous signalent que c’est le bon moment.

3. Eviter les écrans le soir

Cessez d’utiliser ordinateurs, tablettes et téléphones portable une heure trente avant le coucher, baissez aussi graduellement les lumières. Ecoutez de la musique, lisez un bon livre et créez-vous des rituels rien qu’à vous… Une crème qui sent délicieusement bon, une bougie allumée sur votre table de nuit, ou toute autre chose qui vous fait du bien.

4. Lâcher le mental

Plus facile à dire qu’à faire mais se détendre, ça s’apprend ! Et cela ne vient pas en une séance… c’est un travail au long cours… Choisissez les techniques qui vous parlent le plus et décidez d’essayer au moins une année entière pour en ressentir les bienfaits lorsque vous en avez le plus besoin. N’hésitez pas à vous faire accompagner.

 

Lire aussi : Mes insomnies ou comment la naturopathie est entrée dans ma vie

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Mes insomnies (ou comment la naturopathie est entrée dans ma vie)

Le sommeil a toujours été une préoccupation majeure pour moi, petite fille, je dormais déjà mal et je me réveillais très souvent. Mon père est un grand anxieux qui souffre lui-même de troubles du sommeil. A l’âge de 28 ans j’ai décidé de m’en occuper, j’ai pris rendez-vous auprès du...

Fermer