Doit-on condamner sans appel tous les petits plaisirs ? (stimulants & cie)

Doit-on condamner sans appel tous les petits plaisirs ? (stimulants & cie)

Très bientôt sortira Raclette & Brocoli sur lequel j’ai travaillé cette année, un ouvrage qui réconcilie la vie saine et les petits plaisirs coupables, ouf ! Loin de la vie parfaite que l’on peut voir parfois sur les réseaux sociaux (amoureux du kale), mais aussi de la vie d’épicuriens qui ne jurent que par les excès (, la réalité de la majorité est très probablement quelque part au milieu. Mieux,  l’équilibre joyeux appartient … à celui qui se connait bien.

J’aborde ici la question des excitants : café, thé, maté, cacao… On me pose souvent la question : peut-on les consommer souvent, voire tous les jours ? Car sont stimulants qui, lorsqu’ils sont pris en excès, favorisent les perturbations dans le corps… Mais le corps possède des facultés d’adaptation exceptionnelles face à ces petites habitudes acquises et certains organismes peuvent vivre avec très longtemps sans pour autant être fragilisés. Alors ?

 

via GIPHY

 

Vous ne souffrez d’aucune affection particulière ?

Si le stimulant est utilisé depuis peu de temps, il serait bon d’essayer de ne pas en faire une habitude. Si vous y êtes attaché, choisissez toujours des produits de bonne qualité, que vous prendrez en petite quantité : un très bon café par jour, réalisé dans les règles de l’art plutôt que cinq cafés dans la journée, saturés de produits toxiques et emballés dans des capsules en plastique….

 

Vous avez un problème de santé, chronique ou dégénératif  ?

Il faut comprendre que l’utilisation de produits excitants sous-entend forcément qu’il y a un produit toxique pour l’organisme. Si le produit était atoxique, il ne déclencherait pas de processus de défense, comme l’accélération de la circulation, la montée d’adrénaline et la surexcitation nerveuse, permettant d’accéder à la légère euphorie recherchée par sa consommation.

Dans le cas d’un stimulant occasionnel, essayez de le supprimer totalement pour ne pas stresser le corps déjà en situation d’affaiblissement. Dans le cas d’un stimulant auquel vous êtes déjà attaché, vous risquez de rencontrer des difficultés à changer votre métabolisme marqué par des années de prises de stimulants. Faites-vous accompagner, ne supprimez pas drastiquement tous les stimulants sans les remplacer par des éléments qui vous font autant plaisir ! L’objectif n’est pas de déprimer votre organisme à cause du manque, mais de supprimer les blocages pouvant empêcher la guérison.

 

Prendre les choses en main pour gagner en liberté, trouver son équilibre au fil du temps, ça s’apprend, la naturopathie peut nous y aider. Fan de chocolat, j’ai par exemple appris à le choisir, à le manger au bon moment et à contrebalancer mes excès .

via GIPHY

 

À voir aussi :

Une excellente vidéo de Julien Allaire, naturopathe, sur le café et le thé

Les astuces anti-grignotages de Green Marine, naturopathe, qui fonctionnent aussi très bien sur les stimulants !

 

Prenez soin de vous et restez gourmands 😉

Pour nourrir votre curiosité et trouver votre équilibre, n’hésitez pas à suivre la page Facebook de La Naturopathie pour les nuls dont je m’occupe ou à consulter le livre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Thailande : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels (interview)

Cet été 2017, j'ai eu la chance de passer deux mois en Thailande : Koh Lanta, Chiang Mai, Pai, puis Koh Samui... j'ai documenté mon voyage sur instagram. Je suis partie à la rencontre des traditionnelles locales, massages, plantes et soins, vous pouvez retrouver ici mon article ici sur Tao...

Fermer