Inde : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels

Inde : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels

Après deux articles sur la Thailande (ici et ici) et sur Bali, je continue les interviews sur le thème du voyage healthy et des  médecines traditionnelles. Très heureuse de cet article qui me tient beaucoup à coeur ! J’ai voyagé pour la première fois en Inde il y a exactement un an, me rendant à Rishikesh pour une formation de coaching avec une formatrice que j’aime beaucoup (Vitality Living College). De l’Inde je n’ai vu que cette ville sainte sur les bords du Gange et les montagnes de Mussoorie. C’est une destination pleine de surprises, transformatrice et pleine de magie, sombre et lumineuse… J’y suis même tombée amoureuse (quand on laisse la vie nous surprendre…) !

C’est Arpit Mittal, ami indien formé à la naturopathie à Paris (Isupnat), à l’Ayurveda  et au Yoga en Inde qui répond cette fois-ci à mes questions pour nous en dire un peu plus sur la médecine traditionnelle en Inde et partager ses bonnes adresses. Il est installé à Paris (9è) et propose des consultations en naturopathie, des massages ayurvédiques et des cours de yoga et organise régulièrement des retraites au sein de l’Institut PranaHvital avec mon ami Pierre Lefèbvre (voir les  prochaines dates sur Facebook).

Je vous parle aussi en bas de l’article de la formation que j’ai suivie à Paris en Ayurveda après mes études de naturopathie et je vous donne de bonnes adresses ici aussi. Bon voyage !

 

Quelle est la place de la médecine naturelle aujourd’hui en Inde et de la médecine conventionnelle ?  Les Indiens semblent-il faire plus confiance à l’une ou l’autre des médecines ?

Aujourd’hui en Inde la médecine conventionnelle (allopathique) se développe très rapidement; elle suit la croissance économique du pays. De grands hôpitaux multi-spécialités existent dans les grandes villes comme à New Delhi, Kolkota et Mumbai. Il n’est pas rare d’ailleurs de voir des étrangers venir se faire soigner en Inde pour bénéficier de soins de grande qualité pour un coût moins élevé qu’en Occident. Néanmoins, il existe de grandes disparités sur le territoire et au sein de la population. Des hôpitaux publics existent partout sur le territoire et sont prisés par les personnes qui ne peuvent se payer des soins trop onéreux.

La médecine naturelle (ayurvédique, naturopathique, homéopathique,..) est quant à elle aussi très présente en Inde. Il existe des centaines des centres de soins entièrement dédiés à ces pratiques et maintenant il existe aussi des centres qui proposent des soins traditionels indiens et avec des soins conventionnels allopathiques intégrés.

Les soins ou remèdes dits « naturels » font partie du quotidien de la grande majorité des Indiens. En effet, pratiquement chaque famille indienne cultive du Tulsi qui est une plante aux nombreuses vertus, notamment antiseptique. L’utilisation des épices en cuisine est non seulement bonne pour les sens, mais aussi pour la santé. Je pense donc qu’instinctivement et par tradition, les Indiens pratiquent la médecine naturelle pour les petits maux mais se tournent vers la médecine conventionnelle pour des maux plus graves ou nécessitant des soins urgents.

 

 

Quelles destinations choisir pour prendre soin de soi en Inde?

Que ce soit en ville, dans les campagnes ou dans les montagnes, il y a partout en Inde des centres où l’on peut prendre soin de soi, pour une heure ou pour plusieurs jours. A New Delhi qui est pourtant une ville très dense, on peut s’accorder une réelle pause détente en fonction de son temps et de son porte-monnaie. En effet, si le budget est serré on peut se tourner vers un massage complet du corps dans un centre ayurvédique ou un institut de beauté comme il en existe des centaines et des centaines à travers le pays. Les Indiens apprécient en général les massages énergétiques, donc si la pression est trop forte pour vous n’hésitez pas à le dire à l’esthéticienne. On peut également trouver des sortes de chiropracteurs qui exercent dans les parcs ou en bord de route. Pour quelques roupies vous aurez un massage du cou et de la tête mais je vous conseille d’être vigilant car ils sont beaucoup trop énergétiques et des douleurs peuvent apparaître ou s’aggraver après le massage. Toujours pour les personnes qui ne souhaitent pas beaucoup dépenser, je recommande de se promener dans les parcs publics dès l’aube : des sessions de yoga gratuites sont proposées quotidiennement. En général, cela commence vers 6 heures du matin où le soleil commence à se lever (horaire quasi-constante toute l’année, nous sommes proches de l’Equateur…) et surtout l’air est frais donc c’est très agréable pour pratiquer quelques postures et la méditation.

Si on souhaite accorder plus de temps, on peut se rendre dans un centre de naturopathie (Krishana Dutt Health Centre à New Delhi), on peut citer également Yogram, un autre centre de naturopathie dimensionné comme un village et se situant dans la campagne d’Haridwar, ou Jindal Naturocare Institut, pres de Bangalore.

Si on recherche un endroit dans les collines il y a Kaivalyadhama près de Mumbai qui est très connu pour des soins en Ayurveda et naturopathie. Voici quelques autres centre qui sont bien pour des soins ayurvédique: Ananda In The Himalayas, Devaaya: The Ayurveda and Nature Cure Centre (Goa), The Leela (Udaipur) ou encore au Kerala où il y a de nombreux établissements ayurvédique (comme Kairali Ayurvedic Health Village, Somatheeram Ayurveda Resort,..), le Kerala étant un état qui cultive de nombreuses épices et des plantes médicinales. Il existe également des établissements qui proposent des soins conventionnels en allopathie en complément des soins ayurvédiques comme Institute of Ayurveda and Integrative Medicine près de Bangalore.

Il existe également des nombreux centre pour faire du yoga et la méditation partout en Inde et spécialement au Kerala, à Goa, à Dharamsahala et à Rishikesh (Rishikesh est des parfois citée comme la capitale internationale de Yoga), on trouve des centre de méditation Vipassana ou de méditation Buddiste Zen ou encore des centres comme le Centre de Yoga Iyengar à Pune, Shivananda Yoga à Rishikesh, …

 

Quels sont les traitements principaux de la médecine traditionnelle indienne ?

Les traitements principaux de la médecine traditionnelle indienne comprennent les mesures diététiques, les massages du corps et la pratique d’une activité physique et spirituelle. En Inde, il est facile de consommer beaucoup de fruits et légumes frais pour quelques roupies puisque le pays en produit une quantité considérable pour répondre aux besoins de la population et importe peu. A chaque coin de rue, on trouve des étals bien approvisionnés : des fruits et des légumes de toutes les couleurs ! Concernant l’alimentation, la cuisine indienne traditionnelle est variée et saine grâce à l’utilisation d’épices et de nombreux légumes locaux à tous les repas. Le jeûne et la mono-diète sont des pratiques assez courantes, il y a d’ailleurs des jeûnes d’une durée de 9 jours à chaque grand changement de saison (mars et octobre). On peut également souligner que le végétarisme est une pratique très ancrée en Inde, par conviction religieuse, tradition culturelle ou nécessité économique.

Concernant les massages aux huiles, les Indiens en retirent des bienfaits à tous âges : que ce soit pour détendre et aider les nouveaux-nés à s’endormir, soulager les douleurs articulaires des personnes âgées, etc… En auto-massage ou bien réalisé par un professionnel, il fait partie intégrante des gestes de bien-être car il stimule la circulation, apaise le système nerveux, fortifie le muscle et aide à se détendre totalement.
Autres pratiques de la médecine traditionnelle indienne : le yoga et la méditation. Aller dans les parcs, comme cité plus haut, permet de pratiquer une à deux heures à moindre coût. Si le besoin d’approfondir l’exploration personnelle se fait sentir, je vous conseille de joindre l’un des nombreux enseignements spirituels tels que Amma, Sadhguru , Shri Shri Ravishankar ou encore Vipassana

 

La naturopathie est-elle reconnue en Inde ? Et quelles sont les autres pratiques thérapeutiques naturelles qui le sont ?

La naturopathie est une médecine naturelle reconnue en Inde par un diplôme d’Etat, Bachelor of Naturopathy and Yoga Science. Un ministère chargé des médecines et pratiques traditionnelles a été créé en 2014, et a également été à l’origine de la journée internationale de Yoga qui a lieu tous les ans à travers le monde le 21 juin.

Les autres pratiques traditionnelles sont l’Ayurvéda (reconnue par un diplôme d’Etat, le BAMS -bachelor of ayurvedic medecine and surgery. L’Ayurveda est reconnu comme médecine traditionnelle par l’OMS en1982) : à travers l’alimentation, les massages, les plantes, le yoga et la méditation, l’Ayurvéda permet de retrouver un état d’équilibre énergétique afin de prévenir la maladie. L’Unani, quant à elle, est basée sur la théorie des humeurs, le diagnostic se faisant par la prise du pouls et l’examen des urines; et le traitement reposant sur l’administration de plantes médicinales.

 

Quelles sont les 3 plantes ou remèdes qui sont les plus utilisés par les Indiens pour prendre soin d’eux ?

Il existe plusieurs remèdes auxquels les Indiens font confiance aussi bien pour un usage interne qu’externe. Les 3  principaux sont le Tulsi (une plante), le Neem (une écorce d’arbre) et le Curcuma (une épice).

Le tulsi (ou basilic sacré) est connu de tous les Indiens pour ses vertus anti-infectieuse et sédative. Il est consommé en infusion, sans modération.
Le neem est un anti-oxydant et renforce l’immunité.
Le curcuma a des propriétés antioxydante et anti-inflammatoire, il est surtout utilisé en cuisine (sous forme de poudre ou en râpant la racine). Afin d’optimiser son efficacité, je vous conseille de l’associer à du poivre et du gingembre. On peut aussi se servir d’une petite dose de curcuma pour les soins de beauté pour ses propriétés anti-bactériennes (pour les peaux claires, testez d’abord sur une petite zone).
On peut également citer le Triphala (une composition ayurvédique à parts égales de trois plantes) est la plus utilise en ayurveda : Triphala aide a purifie et detoxifie les intestins. Selon l’Ayurvéda, la purification des intestins est une préoccupation majeure et un préalable à toute bonne santé.

 

Où rencontrer Arpit ?
Arpit Mittal –  07 55 62 68 64
L’Espace TerraNova, 9 Rue Bellefond, Paris 09
www.naturo-ayurveda-yoga.com
Suivre Arpit sur Facebook

 

 

Étudier l’Ayurveda ici, c’est possible ?
À Paris j’ai suivi un cursus d’un an (8 weekends) au sein du Collège Européen de Médecine Intégrative avec le Vaidya Chethu Weerasinghe qui vient du Sri Lanka, un enseignement magnifique ! Si je souhaite poursuivre un jour, je sais qu’il me faudra aller en Inde ou au Sri Lanka, ce serait pour moi beaucoup plus juste de l’apprendre là-bas. L’Ayurveda est si vaste, il faut compter de nombreuses années pour commencer à maîtriser la pratique. Si nous sommes d’accord sur les grands lignes d’hygiène de vie avec la naturopathie, il y a des subtilités qui font toute la différence…

Si ce thème vous intéresse, je vous recommande aussi chaleureusement de suivre Leila Nasri, naturopathe qui a passé beaucoup de temps à Pondichéry, Nathalie Geetha Babouraj, médecin (allopathique) d’origine indienne qui a créé l’institut de Santé Intégrative (ISI) et Armanda Dos Santos, fondatrice d’Ayurveda Magazine.

À Paris, la boutique Quintessense située 1 rue Falguière propose des produits ayurvediques d’une grande qualité, sélectionnés par le Vaidya Chethu Weerasinghe si vous en cherchez. Et ses fondatrices Catherine et Marie-Jo ont un grand coeur  !

 

À lire aussi, un ouvrage sur lequel j’ai collaboré avec Garlone Bardel sorti en octobre dernier, Le Yoga cookbook publié aux Editions Ulmer, une bible avec une belle introduction sur la santé naturelle selon la naturopathie et l’Ayurveda, avec 108 recettes végétariennes, des postures de yoga, des conseils santé… Un trésor


Commentaires

  1. Bonjour
    Merci pour votre article très interessant ainsi que vos publications
    Peut être pourrions nous être en lien, je suis psychologue, enseignante de yoga et médecin ayurvédique formée en Inde .
    Nous avons également notre centre de yoga et traitements ayurvdédiques traditionnels au kerala avec un accompagnement en français
    Je travaille beaucoup pour le développement de l’ayurveda en Europe et au Canada et consulte avec un médecin indien à travers plusieurs villes de France .
    Au plaisir de futurs échanges

  2. Bonjour ! Merci pour votre article très intéressant !
    Je prévois un voyage de plusieurs mois en Asie, et notamment en Inde, et j’aurais aimé en profiter pour commencer à me former à la naturopathie là bas (en Français, si possible). Savez-vous si il a des écoles, formations possibles en Inde, me permettant d’amorcer une formation de naturopathe ?
    En vous remerciant pour votre réponse,
    Marilyne

    • Anne-Claire Meret : octobre 8, 2018 at 11:18

      Bonjour Marilyne ! Vous pouvez demander à Arpit qui saura sûrement vous répondre ! Beau voyage 🙂 et bonne formation ! Anne-Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Emprunter le chemin du pardon, pour se guérir

S'engager sur le chemin du pardon nous permet de nous dégager des armures que nous avons construites pour nous protéger, et qui nous embarrassent ensuite. C'est un cadeau que l'on se fait à soi-même, pour sortir de l'illusion que l'autre a un pouvoir sur notre état intérieur. C'est un chemin...

Fermer